CHAN 2018 : L’heure du bilan des Mourabitounes

Alors que le CHAN s’apprête à organiser sa finale, la Mauritanie, défaite dès le premier tour de cette compétition, est en train de régler ses comptes. Ainsi, après le limogeage de Corentin Martins de ses fonctions de sélectionneur de l’équipe locale, l’heure est à l’évaluation.

Le Bireau exécutif de la fédération réunie lors de la visite du président de la FIFA à Nouakchott

Dans sa réunion de la semaine dernière, le Bureau Exécutif de la Fédération de Football a commencé à se pencher sur son bilan. Les résultats partiels sont ainsi très loin des objectifs fixés. Ils sont surtout préjudiciables au président de la Fédération, celui-là qui a mené en bateau tous les sportifs du monde, par le tapage médiatique fait autour d’une  soi-disant «Réussite de l‘expérience mauritanienne !». (En termes de Réussite, une simple qualification au CHAN).

L’esquisse du bilan se présente comme suit : 3 mois de préparation et de regroupement en Mauritanie, au Sénégal, en Tunisie et au Maroc ; 29 joueurs et 18 dirigeants sollicités ; 2 milliards d’ouguiyas dépensés ; 5 matchs d’entraînement : 2 défaites, 1 victoire et 2 Nuls ; 3 matchs au CHAN avec 6 buts encaissés, 0 but marqué, 4 tirs de corners, 4 cartons jaunes ; 22 crises internes, 45 jours de tapage médiatique à TVM ; 54 articles promotionnels, 10 interviews du président de la Fédération.

Mais les inquiétudes des membres du Bureau Exécutif seraient ailleurs : avec de telles dépenses et avec autant de mobilisation, de mouvements humains, d’activités et de faits, tous, préalables à la compétition, tout le monde devait faire le constat suivant : lors des trois rencontres du CHAN, l’équipe nationale n’a pas pu aligner quatre passes offensives. Si tel est le niveau réel de notre football, alors le président de la Fédé aura bien réussi à mener tout le monde en barque, même la CAF et la FIFA qui comptent se retrouver dans quelques jours en Mauritanie, dans un rencontre motivée entre autres, par ce que Ould Lekwar aime bien appeler «la Réussite d l’expérience mauritanienne».

Cheikh Aidara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here