Manche retour Ligue des Champions d’Afrique : l’ASAC Concorde sombre à Radès (5-0)

L’ASAC Concorde a été laminé au Stade Radès de Tunis sur le score de 5 buts à 0 par l’Espérance de Tunis, mercredi 21 février 2018. C’était dans le cadre du match retour comptant pour les éliminatoires de la Ligue des champions d’Afrique.

Les Concordiens ont été cueillis dès la 6ème minute lorsque Badri ouvrit le compteur des buts pour les Tunisiens. C’est sur ce score d’1 but à 0 que les deux équipes se sépareront aux termes de la 1ère mi-temps.

Du retour des vestiaires, les protégés de l’entraîneur Diop Bpubacar dit NDiobo, dominés des pieds et des épaules ne parvenaient pas à contenir les offensives de l’Espérance et à la 54ème minute, ils offrirent à leurs adversaires un pénalty que transformera le même Badri.

Faisant la dure expérience du haut niveau, les Concordiens dont c’est la première participation à une compétition internationale, multiplieront les erreurs, offrant un deuxième pénalty à l’Espérance que Seghaier exécutera avec brio, salant la facture à 3 buts à 0. Puis, comme devant un boulevard, les hommes de l’entraîneur Khaled Ben Yahya s’en donnèrent à cœur joie.

Tour à tour, Houceine Rabii à la 82ème puis Coulibaly Fousseiny à la 84ème alourdirent l’ardoise en accablant les Mauritaniens.

L’apprentissage du haut niveau a ainsi lourdement coûté aux Concordiens dont le départ de Nouakchott  a été très mouvementé, avec cette menace de boycott du match retour qu’ils avaient brandi suite à la non-délivrance d’un passeport à l’un de leurs attaquants, Barry.

A l’Aller à Nouakchott, l’ASAC Concorde avait forcé les Espérantis au nul (1-1).

Sortis prématurément de la Ligue des Champion d’Afrique, le staff actuel de l’ASAC Concorde est toujours confronté au dossier des anciens dirigeants qui continuent à leur contester une légitimité que la FFRIM aurait forcé à leur faveur.

Cheikh Aïdara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here