Match retour RAJA-FC Nouadhibou : les Marocains font la grosse tête

Dans l’émission Sport diffusée vendredi soir 16 mars 2018 sur les ondes de Médi 1, la rencontre retour entre le RAJA de Casablanca et FC Nouadhibou prévu le samedi et qui devait pourtant capter l’attention des journalistes sportifs marocains, vu l’enjeu du match après le nul concédé à domicile par les Rajaouis, n’a pas eu le même intérêt que les matchs des autres équipes marocaines engagées en compétition africaine et qui ont pris beaucoup de temps d’antenne. Pour les Marocains, le Raja va en Mauritanie pour prendre son dû, une qualification à la prochaine phase de la Coupe de la Confédération, car la «modeste équipe de FC Nouadhibou ne peut pas se comparer au Raja».

RAIA FC Nouadhibou, le choc de la manche Aller

C’est avec cet esprit supérieur et sans aucun respect pour un adversaire qui les a tenus en échec chez eux et devant leur propre public, que les poulains de Juan Carlos Garrido ont débarqué dans la cité économique jeudi soir. Pas une fois, ni l’entraîneur de l’équipe marocaine ni les journalistes sportifs marocains, n’ont accordé la moindre importance au match retour devant les opposer au FC Nouadhibou, comme s’il ne s’agissait que d’une simple formalité à remplir samedi 18 mars 2018 sur la pelouse du Stade municipal de Nouadhibou.

Cette désinvolture de la presse sportive marocaine et l’absence quasi-totale de tout commentaire au lendemain de la rencontre du 6 mars 2018 au cours de laquelle, les Rajaouis ont été descendus de leur piédestal de favori par le FC Nouadhibou, masque selon plusieurs observateurs, une panique qui cherche à se faufiler sous le manteau de la suffisance.

Séance d’entraînement du FC Nouadhibou

Tombeur de l’Africa Sport d’Abidjan, après un scénario à l’identique, match nul en Côte d’Ivoire sur le score de 1 but partout, puis victoire arrachée à Nouadhibou par 1 à 0, le FC Nouadhibou est en passe de revêtir le manteau de «mangeur des ténors du foot africain».

A voir le nombre de supporters du Raja qui ont fait le voyage depuis Casablanca pour suivre le match retour et l’engouement populaire qui s’est emparé du public sportif mauritanien qui a également convergé vers Nouadhibou, le match Raja-FC Nouadhibou risque de se transformer en une double confrontation, sur le terrain et sur les gradins. D’où des échauffourées en vue, si l’on sait qu’après l’égalisation signée Et’O  pour le compte du FC Nouadhibou quelques minutes après le but du Raja lors de la manche Aller, les supporters marocains avaient envoyé des boulets de bouteilles d’eau vers le banc de touche des joueurs mauritaniens, dans un geste peu fair-play.

Ce qui est sûr, c’est que les joueurs du FC Nouadhibou tout comme l’entraîneur camerounais Njoya, mais aussi l’ensemble du football mauritanien, ont un rendez-vous crucial samedi 18 mars 2018 avec l’histoire. Un nul vierge ou une victoire contre le Raja vaudra son pesant d’or sur l’échiquier continental et ouvrirait la voie à une qualification pour les 8ème de final, un stade jamais encore atteint par un club mauritanien.

Cheikh Aïdara

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here