Sur une pelouse trempée, les Mourabitounes s’inclinent à Lagos devant le Nigéria 5-0

Après un parcours sans faute durant les éliminatoires qualificatives à la CAN des U-20 dont les phases finales se joueront en 2019 au Niger, les Mourabitounes qui ont sorti le Maroc et la Guinée, se sont lourdement inclinés ce samedi 21 juillet 2018 à Lagos devant le Nigéria sur le score de 5 à 0.

Les Mourabitounes se sont arrêtés à la porte du Niger 2019, en s’inclinant 5-0 devant le Nigéria. Il faut dire que les jeunes mauritaniens ont joué sur une pelouse complètement trempée. En homme du désert et du sable, leurs jambes n’ont pas pu tenir et les Nigérians habitués à jouer dans ce genre de situation en ont profité pour assurer leur qualification aux phases finales de la CAN U-20.

Les Nigérians menaient déjà 2 à 0 à la pause. Mais les supporters mauritaniens qui suivaient le match, la plupart par les réseaux sociaux, ont continué jusqu’au bout à croire au miracle, comme ce fut le cas devant la Guinée qui menait sur ce même score à la mi-temps lors du match retour joué à Conakry. Malgré ce retard, les coéquipiers de Hacen Teguedi et Fodé Traoré avaient comblé leur retard en seconde mi-temps en marquant deux fois. Hélas, cette fois l’exploit était au-dessus des efforts des jeunes protégés de l’entraîneur malien Baye Ba. Non seulement, ils ne parviendront jamais à revenir au score mais ils encaisseront trois autres buts avant le coup de sifflet final de l’arbitre. D’aucuns ont rendu responsables le commissaire et l’arbitre du match, d’avoir permis de faire jouer les deux équipes dans un stade qui ne remplissait pas les conditions d’un véritable match de football, surtout à ce stade de la compétition.

La défaite est amère et la déception grande au sein de l’équipe et du staff, mais pour beaucoup d’entre eux, l’apprentissage continue. L’entraîneur malien avait fait remarquer, lors de la conférence de presse disputée à Nouakchott le 14 juillet dernier, qu’il avait une jeune équipe aux potentialités certaines et qu’il fallait encore du travail, surtout davantage de l’expérience en se frottant à des équipes comme le Nigéria, pour arriver au résultat escompté dans les compétitions à venir.

Cheikh Aidara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here