Satisfecit après le tournoi des anciens du Sénégal et de Mauritanie

Le président de l’ASC Caravane de Nouakchott, Ahmed Baba Neissane,  par ailleurs président de L’Association Mauritanienne de la presse sportive francophone (AMAPREF), et  l’initiateur du tournoi, Abdallahi Sidibé, ont organisé il y a deux semaines au Stade Cheikha Boidya de Nouakchott un tournoi amical qui a opposé trois associations de vétérans du Sénégal et d’anciennes gloires de Mauritanie.

Ce tournoi, qui se joue par alternance en Mauritanie et au Sénégal, permet chaque année de consolider les liens historiques qui lient les deux pays frères à travers le football. Plus que la compétition elle-même, c’est l’esprit de rencontres, d’échanges et de communions pendant trois ou quatre jours qui insufflent son esprit à ces tournois qui se tiennent depuis plusieurs années.

Le présent tournoi a été remporté par l’ASAC NDiambour de Louga, un club qui a connu ses heures de gloires. Il regroupe d’anciens footballeurs sénégalais des années 90, plusieurs fois champions du Sénégal, à deux reprises demi-finalistes de la Coupe UFOA, et quart de finaliste de la Coupe de la CAF. L’ASAC NDiambour qui avait pris le meilleur sur les Mauritaniens de la « Caravane » par 2 buts à 1 avait battu en finale les « Amis de Dimanche Matin » de Saint-Louis, sur le score de 3 buts à 1. Les Saint-Louisiens avaient gagné leur ticket pour la finale aux dépends de leurs compatriotes de « Sor Nord » par 1 à 0. Les sociétaires d’Abdallahi Sidibé, « Caravane de Nouakchott » ont arraché la 3ème place en battant « Sor Nord » par 2 à 0, des réalisations de Dewahi et Diop qui, à 68 ans, reste alerte et vivace.

Ce tournoi a eu lieu avec l’appui de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), mais aussi celui du Président de FC Tevragh-Zeina, Moussa Ould Khaïry, de l’homme d’affaires Mohamed Chrif Ould Abdallahi, Sidi Ould Jidein, Hamoudi Abdel Aziz et Baye Alioune Sangharé.

Malgré le fait que les hôtes soient venus en Mauritanie en nombre pléthorique, certains au double des 23 convenus, le comité d’organisation a su planifier  ces imprévus avec l’esprit d’hospitalité bien connu des Mauritaniens.

Le président de l’AMAPREF et de la « Caravane de Nouakchott » Ahmed Baba Neissane a tenu à l’occasion à remercier toutes les bonnes volontés qui les ont soutenus pendant ces jours de solidarité et de fraternité, notamment les personnalités et institutions citées plus haut. Des remerciements auxquels se sont joints ceux d’Abdallahi Sidibé, qui a remercié le trio arbitral, Alioune Fall, Abdou Mohamed Sy et Ely Ould Djibril, qui ont officié bénévolement toutes les rencontres.

A noter que l’association des anciens de Mauritanie a effectué ces deux dernières années, plusieurs déplacements au Sénégal, notamment à Saint-Louis et à Louga, sur ses propres frais.

Cheikh Aïdara